Les Phrases


Ni typologie ni dictionnaire des citations,
Les Phrases se propose d’en mettre en exergue quelques unes de notre littérature : qu’ont-elles à nous dire ? Pourquoi nous jetons-nous avec tant de force dans la lecture ? Il ne s’agit pas non plus, surtout pas, de prétendre à l’explication de texte : il s’agit de prendre le temps de penser à ces phrases qui nous touchent ou nous questionnent pour nous les approprier.

Une quarantaine de phrases, sera publiée à raison de deux par semaine chaque lundi et vendredi. Si elles trouvent leurs lecteurs, il m’en reste davantage de côté. Vous pouvez les retrouver en cliquant sur les liens soulignés ou sur cette page.

.

Sommaire

Ah, dans cette histoire-là, tout a été comme arrangé par avance, Jean Giono
Au cœur, on n’a jamais de ride, Victor Hugo
Avant de te connaître aussi j’étais seule, mais je ne le savais pas, Jean Anouilh
C’est, à la vérité, un beau nom et plein de dilection que le nom de frère, Michel de Montaigne
Ce qui revient donne chance à une nouvelle époque, Yannick Haenel
Celui qui lit – qui lit vraiment – n’est pas là, Amélie Nothomb
Ces mots tracés au crayon s’effaceront peut-être, mais jamais les sentiments gravés dans mon cœur, Choderlos de Laclos
Comme tous ceux de sa race, il aurait dû mourir sans savoir ce qu’est aimer, François Mauriac
Considère comme trahison la paresse, André Gide
De la vie il ne te reste que la détresse d’une évasion manquée, Tristan Tzara
Donnez tout ! Extériorisez. Que ça sorte des tripes, même si ça doit saigner un peu, Romain Gary
Elle bouge un peu la main, Jean Giono
Elle m’aime ! Combien je me deviens cher à moi-même, Goethe
Elle vient de le tutoyer, Jean Giono
Encore combien d’années avant d’être vieux ?, Anna Gavalda
En la voyant pour la première fois, il l’avait reconnue, Gustave Flaubert
Est-ce que tu m’écoutes ? Est-ce que quelqu’un m’écoute ?, Samuel Beckett
Faire d’une lueur une lumière et d’une lumière une flamme, Victor Hugo
Il aurait voulu cesser de la regarder de cette manière fascinée, Alice Ferney
Il vaut toujours mieux trouver de soi-même les choses qu’on trouverait dans les livres, Jean-Jacques Rousseau
Il y a des milliers de poèmes. C’est celui-là qu’elle a choisi, Hélène Merlin-Kajman
Ils avaient oublié, le temps de leur éphémère gloire, que l’absence occupe tant de place, Bénédicte Heim
Je
crois au roman, à cette alchimie qui transforme les détails quotidiens en signes, Yannick Haenel
Je redoute plus que jamais sa disparition, André Breton
L’œuvre de l’écrivain s’affranchit du contexte où elle a vu le jour, Charles Ficat
La lecture, c’était une fête : je voulais toutes les gloires tout de suite, Jean-Paul Sartre
La première fois qu’Aurélien vit Bérénice, il la trouva franchement laide, Louis Aragon
Le cœur n’est qu’un chaos, quand il commence à ressentir de l’amour, Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux
Le fait est que je ne l’aimais pas assez pour oublier que je ne suis pas beau, Stendhal
Le travail acharné vainc tout, Jean-Jacques Rousseau
Les phrases soulignées forment un livre dans le livre, Yannick Haenel
Maman, quelle horreur et que cela ne recommence jamais, Isoko et Ichiro Hatano
Michel se croit révolutionnaire ; je le crois surtout amoureux, André Gide
Ne t’y fie pas. C’est pas exactement de la parole, Jean Giono
Ouvrez-moi cette porte où je frappe en pleurant, Guillaume Apollinaire
Pénélope qui jamais n’oublia l’époux de sa jeunesse, Homère
Promets-moi maintenant de n’être plus si romanesque désormais, André Gide
Qu’est-ce qu’on fait maintenant ?, Samuel Beckett
Qui a le goût de l’absolu renonce par là-même à tout bonheur, Louis Aragon
Rien de grand ne s’est accompli dans le monde sans passion, Georg Wilhelm Friedrich Hegel
Si le monde était clair, l’art ne serait pas, Albert Camus
Tout doit être clair, toujours : sinon comment ne pas mourir d’angoisse ?, Olivier Rolin
Vous me verrez digne de paraître à vos yeux, Jean-Jacques Rousseau
Vous savez l’histoire. Pourtant nous la dirons encore, André Gide

.
.

2015-2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s