BRÈVE Cinéma | Le 15h17 pour Paris


J’ai trouvé dans Le 15h17 pour Paris ce que j’y cherchais, ce que j’en attendais. Nous n’étions pas d’accord avec C… : elle ne voulait pas voir la version Hollywood de cet événement, je voulais voir ce que l’industrie étasunienne en avait fait. J’y ai trouvé ce que j’en attendais.

Dès la bande-annonce j’ai craint l’héroïsation du soldat. Il l’est. Il n’y a pas que cela : il est aussi question dans le nouveau film de Clint Eastwood de voyage et d’amitié. Et avant d’être héroïsé comme soldat, on suit la volonté de servir d’un homme. Le scénario est hollywoodien en cela ; la réalisation est hollywoodienne dans les (rares) passages dans le train.
On pourra regretter l’insistance sur le fait que cet homme voulait sauver des vies. On pourra regretter que le soldat en tant que soldat apparaisse trop comme héros. Mais on ne peut pas le reprocher à un film hollywoodien : on s’y attend. À ce titre, et selon ses critères, le film est réussi.
Publicités

Yannick Haenel : littérature, cinéma et voyage | Relire Je cherche l’Italie


Je relisais, dans l’optique d’un voyage prochain, Je cherche l’Italie. J’en attendais des adresses à visiter ; un guide de voyage littéraire et poétique (si tant est que les deux soient dissociables chez Yannick Haenel). J’y ai trouvé ces adresses, ce bien plus qu’un guide de voyage. J’y ai retrouvé le bonheur de frayer, le temps de quelques pages, avec Yannick Haenel. Le lecteur n’est pas (ou pas seulement) plongé dans une ville, Florence, ou un pays, mais une pensée (celle de Yannick Haenel) et un système de pensée (l’Italie comme représentation / cristallisation du monde).

Ceux qui aiment Yannick Haenel aiment le relire : chaque texte « ancien » porte en lui Lire la suite

BRÈVE Cinéma – La Bombe et nous : la scission atomique


Des livres sur le sujet, des films sur le sujet, des pièces de théâtre sur le sujet, des conversations sur le sujets, des larmes sur le sujet, j’en ai lus, j’en ai vus, j’en ai eues, j’en ai versées – « mais que peut faire d’autre un touriste que, justement, pleurer ? »

Je peux donc le dire : un documentaire essentiel vient de sortir au cinéma. Réalisé par Xavier-Marie Bonnot, produit et distribué par Direction Humaine des Ressources (DHR), il est intitulé La Bombe et nous. L’affiche est humble, se contenant de mentionner : « L’Arme atomique aujourd’hui ».

Ce film va beaucoup plus loin. En soixante-dix minutes, ce documentaire est peut-être le plus complet sur ce sujet. Qu’il prenne parti, oui – mais comment faire autrement ? Cependant il n’est pas militant et donne la parole aux pro comme aux anti. Qu’à ce titre il puisse paraître polarisé, certes – mais cela permet de mieux comprendre les deux positions. Que les voix soient majoritairement occidentales, certes à nouveau – mais ne sont-ce pas les nôtres ? Qu’il soit complet, c’est indéniable. Lire la suite

BREVE cinéma | Le Jeune Karl Marx : la rencontre Marx-Engels

Marx-Engels : la rencontre


Cela ne dure que quelques secondes. C’est dans Le Jeune Karl Marx, de Raoul Peck. Ces quelques secondes sont cruciales ; pour le film (mais on n’attend guère de suspense d’un biopic), pour ce qu’elles « lancent », mais plus encore pour ce qu’elles montrent à penser.

Nous sommes au début du film. Karl Marx (August Diehl) est arrivé depuis peu à Paris, Friedrich Engels (Stefan Konarske) a momentanément quitté Leeds. Les deux jeunes hommes se sont déjà croisés, mais surtout lus.

Ce qui les lie, c’est une animosité réciproque. Un homme aussi les lie : Ruge, éditeur et mauvais payeur. Ruge, qui s’absente quelques instants et les laisse seuls dans son salon parisien. Le spectateur attend le pire de cette confrontation Lire la suite