Le Pokémon et le pigeon

img_1187

Place du Palais royal, Phnom Penh, août 2016

Une partie de l’Occident chasse les Pokémon, tandis que l’autre partie commente cette vague de fureur. Ç’a été soudain. On n’avait vu venir ni le phénomène, ni son expansion. Tout le monde a quelque chose à en dire : ça me fait sortir, ça me permet de découvrir des endroits, proclament les uns ; c’est idiot et dangereux, avertissent les autres. Chacun a des arguments. Lire la suite

Publicités