Portrait #18 – Le portrait impossible

Des milliers de portraits. C’est ce qu’il faudrait faire. Des milliers – et ce serait encore terriblement insuffisant.

Des milliers de portraits pour commencer la galerie des portraits du Cambodge, pour tenter de rendre compte d’une parcelle minuscule de ce qu’on y voit. Parce que Phnom Penh est d’une richesse et d’une générosité rares. Ou alors parce qu’il est plus facile d’ouvrir les yeux lorsqu’on n’est pas chez soi.

Il faudrait faire le portrait de chaque visage, de chaque personne, de chaque propos, de chaque feuille de palmier. Évidemment c’est impossible mais comment ne pas tenter, ici et ailleurs, de commencer l’ouvrage ?

Il est un autre portrait impossible à brosser : Lire la suite

Publicités

Yannick Haenel : littérature, cinéma et voyage | Relire Je cherche l’Italie


Je relisais, dans l’optique d’un voyage prochain, Je cherche l’Italie. J’en attendais des adresses à visiter ; un guide de voyage littéraire et poétique (si tant est que les deux soient dissociables chez Yannick Haenel). J’y ai trouvé ces adresses, ce bien plus qu’un guide de voyage. J’y ai retrouvé le bonheur de frayer, le temps de quelques pages, avec Yannick Haenel. Le lecteur n’est pas (ou pas seulement) plongé dans une ville, Florence, ou un pays, mais une pensée (celle de Yannick Haenel) et un système de pensée (l’Italie comme représentation / cristallisation du monde).

Ceux qui aiment Yannick Haenel aiment le relire : chaque texte « ancien » porte en lui Lire la suite

Route vitale – nouvelle

« Debout ! circule dans le pays en long et en large ; car c’est à toi que je le donnerai. »
Yahvé à Abram, Ancien Testament, Genèse 13, 17

Une route. Longue. Très longue. Devant moi. Elle va loin. Très loin. Elle se perd à l’horizon. En bordure, des arbres. Autour, des champs. Devant comme derrière moi, cette route, longue, goudronnée. Je ne peux pas retourner sur mes pas. Je suis fatigué. Je dois Lire la suite