« Trois ans avec Rousseau » voyage en Norvège

Il y a quelques jours, j’ai eu le plaisir de répondre aux questions de Linn Marie Ulvestad. Cet interview tournait autour de mon roman paru il y a maintenant près de deux ans, Trois ans avec Rousseau. Mais la journaliste étant norvégienne, notre échange a également été très instructif pour mieux comprendre les spécificités du système éditorial français.

Lien direct de notre entretien : Lire la suite

Publicités

Mourir d’écrire – texte court

photo : un poème de Jean-Jacques Rousseau dans l'Almanach des Muses

photo : un poème de Jean-Jacques Rousseau dans l’Almanach des Muses

Fou – non, pas fou : conscient, finalement – il s’enferma dans son appartement. Au début il sortait son chien, mais très vite il sentit la nécessité de s’enfermer tout à fait. Alors ils vivaient au milieu des déjections, lui n’avait plus rien à manger et il écrivait, il écrivait sans cesse, des cahiers entiers, des cahiers numérotés peut-être, tous ses romans, tous ses articles, tous les essais en germe explosaient d’un coup et tour à tour. Une fois les cahiers devenus Lire la suite

De la lavande sur la colline – nouvelle

Cette route, je la connais. Enfin, on appelle ça une route, mais c’est un chemin. Soixante-dix ans que je l’emprunte. Quand j’étais gamin, je me souviens, certains montaient à dos d’âne. Cette route mène à une vue splendide sur Marseille. De là, on la domine. Avec le temps, le chemin s’est élargi. Avant, il ne faisait pas un mètre. Aujourd’hui, les parisiens montent en 4X4. Ils nous font chier, ces parisiens ! Bientôt, on n’aura même plus nos espaces naturels. Peuvent pas rester chez eux ? Pour l’heure, c’est encore préservé. Je devrais mourir avec Lire la suite

Route vitale – nouvelle

« Debout ! circule dans le pays en long et en large ; car c’est à toi que je le donnerai. »
Yahvé à Abram, Ancien Testament, Genèse 13, 17

Une route. Longue. Très longue. Devant moi. Elle va loin. Très loin. Elle se perd à l’horizon. En bordure, des arbres. Autour, des champs. Devant comme derrière moi, cette route, longue, goudronnée. Je ne peux pas retourner sur mes pas. Je suis fatigué. Je dois Lire la suite