Yannick Haenel : littérature, cinéma et voyage | Relire Je cherche l’Italie


Je relisais, dans l’optique d’un voyage prochain, Je cherche l’Italie. J’en attendais des adresses à visiter ; un guide de voyage littéraire et poétique (si tant est que les deux soient dissociables chez Yannick Haenel). J’y ai trouvé ces adresses, ce bien plus qu’un guide de voyage. J’y ai retrouvé le bonheur de frayer, le temps de quelques pages, avec Yannick Haenel. Le lecteur n’est pas (ou pas seulement) plongé dans une ville, Florence, ou un pays, mais une pensée (celle de Yannick Haenel) et un système de pensée (l’Italie comme représentation / cristallisation du monde).

Ceux qui aiment Yannick Haenel aiment le relire : chaque texte « ancien » porte en lui Lire la suite

Publicités

Toucher Nathalie Sarraute – rencontre avec Nathalie de Courson

Dans La peau de maman, un essai publié chez l’Harmattan, Nathalie de Courson propose une lecture originale de l’œuvre de Nathalie Sarraute (1901-1999), en s’attachant à la peau et au toucher maternels.

itw de Courson ILLUMa première question n’est pas originale, mais elle est indispensable : pourquoi Nathalie Sarraute et pourquoi « la peau » ? Lire la suite

Soleil cou coupé – critique de roman

soleil_cou_coupeÉcrire sur l’adolescence, moment charnière de l’existence s’il en est, n’est pas un exercice facile. La première question à se poser est sans doute : « comment ? » Faut-il recourir au narrateur extérieur, qui permet un détachement tant sur le fond que sur la forme ? Ou peut-on se risquer à la première personne, au « je » toujours mouvant, incertain, indéfinissable et Lire la suite